Le petit guide du “small talk”

20160610_175032

Des fois, j’ai juste envie de prendre un taxi, de m’asseoir sur la banquette arrière et de rester en silence pendant le paisible trajet. Au Canada, tu peux définitivement faire ça. Tu peux aussi marcher dans la rue incognito, prendre un ascenseur et écouter la petite musique relaxante, ou entrer dans ta maison sans que des inconnus soient devant ta porte en train de t’attendre pour jaser.

 Au Ghana, on oublie ça. Tu es assis pendant 50 minutes avec ton chauffeur de taxi parce que tu es bien pogné dans le traffic, ou tu es à un mariage/ funérailles/ tu attends que la petite madame finisse de couper ta mangue/ tu fais un jogging… tu ne peux pas avoir la paix, c’est impératif, il faut agir comme une personne sociale.

Afin d’illustrer mon point, voici un aperçu de l’expérience ultime de small talk, c’est à dire le taxi. 

Step 1: Trouver un taxi pour un prix raisonnable

La règle mathématique: Pi/2 +5

Ou Pi = Prix initial demandé par le chauffeur (Par exemple: 40 Cedi)
Pi/2 = Le prix que tu demandes en réponse à son prix initial ( donc 20 Cedi ici)
Pi/2 + 5 = Le prix que tu vas payer. Si le chauffeur garde un prix trop élevé, tu en trouves un autre qui va accepter.

Question piège:  Le chauffeur accepte Pi/2, ou même encore moins… Que faire ?

Réponse: Tu veux économiser 5 Cedi ? (2 CAD$) Prend le taxi. Mais sache qu’il y a anguille sous roche. Ce gars sait surement pas où il va (De 1) ou sinon c’est un weirdo qui sait pas conduire ou qui veut un peu trop faire ta connaissance. La décision t’appartient.

Step 2: Le brin de jasette

Les chauffeurs de taxi, c’est des petits verbomoteurs.  La bonne chose, c’est que tu as toujours les mêmes 3 ou 4 sujets de discussions avec tout le monde, donc tu peux mettre ton cerveau en pilote automatique et  poser et répondre aux questions assez aisément.

Sujet 1: La Politique

C’est les élections bientôt (après l’été). Un peu comme le Canada avec les libéraux et conservateurs, le Ghana est bien pogné avec 2 partis politiques, et d’un mandat à l’autre ils font juste changer entre le NPP et le NDP. En ce moment, c’est le NDP au pouvoir, mais ce sera surement l’autre  la prochaine fois. 

Demander à ton chauffeur de taxi pour qui il vote, c’est comme demander à quelqu’un qui fait du crossfit quel sport il pratique. C’est le meilleur moyen de faire parler quelqu’un sans arrêt et d’en apprendre un peu plus pour un moindre effort.

Sujet 2: La religion

Que tu sois crétien ou musulman, c’est vraiment pas un problème. Il n’y a pas de tensions religieuses parmi la population (pas que j’aies pu remarquer pour l’instant). Par contre, ne pas avoir une religion, c’est pas que c’est mal vue, c’est juste pas concevable ici. Pour une discussion très longue mais un peu pénible, parler de religion est une bonne idée. Pour ne pas parler de religion, moi je dis que je suis crétienne presbyterienne pratiquante ( Parenthèse, je vais à l’église les dimanches ici, ça fait parti de la vie sociale et ça aide à faire connaissance avec son voisinnage). 

Sujet 3: Mon statut marital

La solution à cette situation est malheureusement le mensonge:

Chauffeur: Es-tu mariée
Vero: Oui
Chauffeur: Ah! Ton mari habite au Ghana avec toi?
Vero: Oui, il habite à _____ (Nom de quartier pour rendre l’histoire plus véridique sinon il ne te croit pas)
Chauffeur: Ahhhhh! Et il est noir ou blanc? (Question posée 100% du temps. Réponse doit obligatoirement être noir sinon tu auras le droit à la panoplie de commentaires sexuels désobligeants du genre “Mhmm tu connais la différence entre les noirs et les blancs right?”)
Vero: Ah il est noir, mais il ne vient pas du Ghana. Il vient de _____ (Nommer un pays vraiment random que personne ne connaît. Parce que si tu dis Nigeria, ils vont être fâchés. Si tu dis un pays comme le Kenya, le chauffeur va te dire que ton mari est très loin et que tu devrais marier un ghanéen à la place. La solution: Dire que ton mari vient des Seichelles, du Sri Lanka, de la Macédoine… Bref, n’importe quel pays que cet individu ne sera pas capable de localiser sur une carte. Ne pas dire Ghana parce qu’il va te poser des questions précises et tu auras l’air tata parce que tu n’est pas vraiment mariée à un Ghanéen).
Chauffeur: Ok. (Woohoo victoire!)

Sujet 4: Provenance du chauffeur

Les gens sont vraiment fières de leurs origines. Par exemple, si quelqu’un est né à Kumasi, ville située à quelques heures de Accra, c’est que c’est un Asanti (Les vieux peuples ghanéens, qui avaient des royaumes et qui ont des mets et coutumes plus traditionels). Les gens vont te parler du village dans lequel ils sont nés et vont être giga content si tu sais de quelle place ils parlent ou si tu y es déjà allé.

Sujet 5: Cours de Twi

Salut / Comment ça va / quel est ton nom. Bref, les gens sont réellement heureux  quand tu démontres de l’intérêt à apprendre leur langage. Par contre c’est un peu mélangeant, parce que les gens à Accra parlent soit Twi, Ga ou Ewé . Et donc des fois quelqu’un t’apprends un mot ou une phrase, mais tu penses apprendre le Twi alors que tu apprends autre chose.

C’est tout. En 1 mois et demi je n’ai pas encore (ou à peine) dérogé de ces 5 sujets lorsque je devais discuter avec des purs inconnus.
Bonne journée!

20160610_174354.jpg

La gang!

 

PS: Pour ne pas trop copier son article, je ne vais pas parler de ce que mon amie Sophie a discuté sur son blog, mais son article est vraiment intéressant, je vous invite à le lire! Ce qui est écrit s’applique presque 100% à ma réalité, même si on vit dans 2 quartiers plutôt différents.

https://sophiecrete.wordpress.com/2016/06/23/lun-des-petits-plaisirs/

Sophie (la personne à ma droite sur la photo) est au Ghana avec moi et elle partira en Côte d’Ivoire dans quelques semaines. Elle y restera pour 1 an.

 

 

Advertisements

3 thoughts on “Le petit guide du “small talk”

  1. chloehalpenny says:

    J’ai essayé vraiment être honnête à propos ma situation familiale jusqu’à maintenant, mais comme t’avais dit c’est tellement difficile…
    “Non, je suis pas mariée, mais j’habite avec lui.”
    “Donc t’es mariée.”
    “Non, nous sommes ensembles, mais pas mariés…”
    “Puis il faut que vous vous mariés. Vous pouvez pas habiter ensemble si vous n’êtes pas mariés.”
    Et ça continue…

    Je sais pas si c’est la même chose au Ghana, mais une autre question fréquemment posée ici c’est le nombre de filles et fils dans ta famille. C’est tellement commun et les gens sont toujours vraiment choqués quand je dis que moi je suis un enfant unique 🙂

    Like

    • ghanaexperienceblog says:

      Tres daccord avec toi ! Avec ma famille, j’ai définitivement dit la vérité , que je n’étais pas mariée et tout.

      Mais les fois ou je parle avec des inconnus , j’ai pas envie d’avoir la giga conversation à chaque fois 🙂 donc cest ma meilleure technique pour l’instant :p

      Et non on me la demandé souvent pour mes frères et soeurs , mais j’ai 2 frères donc je n’ai jamais remarqué que être enfant unique pourrait choquer quelqu’un :p

      Like

  2. ValDoucet says:

    Hahahahaha “c’est comme demandé à quelqu’un qui fait du crossfit quel sport il fait”!!! 😂😂😂 J’en pleure Sophie tu me manques!!!!!!

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s